CHEB BILAL

SITE OFFICIEL DE CHEB BILAL


    spécial les nouvel article

    Partagez
    avatar
    oran_mco
    DRABKI
    DRABKI

    Masculin Nombre de messages : 165
    Age : 29
    Respect des Normes :
    0 / 1000 / 100

    Réputation : 42
    Date d'inscription : 18/03/2007

    spécial les nouvel article

    Message par oran_mco le Lun 28 Mai - 10:28


    Douaa_bilalia
    DRABKI
    DRABKI

    Nombre de messages : 78
    Localisation : casablanca
    Humeur : bilal
    Respect des Normes :
    0 / 1000 / 100

    Réputation : 0
    Date d'inscription : 25/05/2007

    waw

    Message par Douaa_bilalia le Lun 28 Mai - 11:45

    merci khouya hicham . mais cha barin man 3and bilal had lghiyarin rah gal li hdar fik manak ighir
    avatar
    mouhssingerie
    GUITARISTE
    GUITARISTE

    Nombre de messages : 182
    Respect des Normes :
    0 / 1000 / 100

    Réputation : 0
    Date d'inscription : 09/02/2007

    MOUHSSINGERIE

    Message par mouhssingerie le Lun 28 Mai - 12:27

    3ANDAK HA9 KHOUYA DOUAA LIHDAR FIK MANAK IGHIRE
    avatar
    _El Valdanito
    GUITARISTE
    GUITARISTE

    Masculin Nombre de messages : 226
    Localisation : CasaBlanca
    Respect des Normes :
    0 / 1000 / 100

    Réputation : 0
    Date d'inscription : 14/02/2006

    Re: spécial les nouvel article

    Message par _El Valdanito le Lun 28 Mai - 18:00

    mouhssingerie a écrit:3ANDAK HA9 KHOUYA DOUAA LIHDAR FIK MANAK IGHIRE

    Douaa C est une Fille Pas un Homme Laughing Laughing
    avatar
    _El Valdanito
    GUITARISTE
    GUITARISTE

    Masculin Nombre de messages : 226
    Localisation : CasaBlanca
    Respect des Normes :
    0 / 1000 / 100

    Réputation : 0
    Date d'inscription : 14/02/2006

    Re: spécial les nouvel article

    Message par _El Valdanito le Lun 28 Mai - 18:02

    Ya3Ték Séha Khoya Hichém Had Nhar khoya Rak Mbarré3na Rak Fort Ngolha o n3awédha lik khoya hichém rak fort

    ahmed03
    BERRAH
    BERRAH

    Masculin Nombre de messages : 36
    Age : 26
    Localisation : casa
    Humeur : kiki
    Respect des Normes :
    0 / 1000 / 100

    Réputation : 0
    Date d'inscription : 30/04/2007

    salam

    Message par ahmed03 le Ven 1 Juin - 5:11

    hada wahad lma9al 3la l9adiya dyal bilal ou love music et sunhouse


    http://www.echoroukonline.com/marasid/modules.php?name=News&file=article&sid=385
    avatar
    oran_mco
    DRABKI
    DRABKI

    Masculin Nombre de messages : 165
    Age : 29
    Respect des Normes :
    0 / 1000 / 100

    Réputation : 42
    Date d'inscription : 18/03/2007

    Re: spécial les nouvel article

    Message par oran_mco le Ven 8 Juin - 7:27

    merci ahmed
    avatar
    younesBL
    WebMaster
    WebMaster

    Masculin Nombre de messages : 520
    Age : 27
    Localisation : CASABLANCA
    Respect des Normes :
    0 / 1000 / 100

    Réputation : 181
    Date d'inscription : 01/02/2006

    Re: spécial les nouvel article

    Message par younesBL le Ven 8 Juin - 8:42

    Merçi Bcp Ahmed Khoya Wink

    ahmed03
    BERRAH
    BERRAH

    Masculin Nombre de messages : 36
    Age : 26
    Localisation : casa
    Humeur : kiki
    Respect des Normes :
    0 / 1000 / 100

    Réputation : 0
    Date d'inscription : 30/04/2007

    hanya

    Message par ahmed03 le Dim 10 Juin - 8:50

    hanya alkhoute ou ntmanaw bilal irbahhoum nchalah golleh golleh

    ChiChid
    BERRAH
    BERRAH

    Nombre de messages : 3
    Respect des Normes :
    0 / 1000 / 100

    Réputation : 0
    Date d'inscription : 12/06/2007

    Re: spécial les nouvel article

    Message par ChiChid le Mar 12 Juin - 12:11

    merci chachra hichem o ahmed o ga3 les membres
    avatar
    Bilalos
    Modérateur
    Modérateur

    Masculin Nombre de messages : 1291
    Age : 30
    Respect des Normes :
    0 / 1000 / 100

    Réputation : 3
    Date d'inscription : 25/07/2007

    rebi inchallah ghadi irba7houm bilal makach z3a9a

    Message par Bilalos le Ven 27 Juil - 7:18

    dejà galha bilal akhoti a sme3 a sme3 ''katrou lhaydage orana natfarjou, harsou ga3 lcarnage, rahoum irabjou. hada wa9thoum, darou rayhoum, rebi zidhoum''

    olli galbeh wasse3 jamais layenaghban

    Rak fort orak dima fel9alb a Bilal

    galeh '' d3awti od3awet lwaldin takhraj fikoum alwa3rin''
    avatar
    anass-chebbilal
    DRABKI
    DRABKI

    Masculin Nombre de messages : 82
    Respect des Normes :
    0 / 1000 / 100

    Réputation : 0
    Date d'inscription : 26/06/2007

    Re: spécial les nouvel article

    Message par anass-chebbilal le Lun 13 Aoû - 5:37

    we khouya ra galak bilal bazzaf 3liya bazzaf 3yite sabar ma9aditchi
    avatar
    Hamrawia
    Modérateur
    Modérateur

    Féminin Nombre de messages : 929
    Age : 101
    Respect des Normes :
    0 / 1000 / 100

    Réputation : -2
    Date d'inscription : 06/09/2007

    Re: spécial les nouvel article

    Message par Hamrawia le Dim 9 Sep - 11:18

    الشاب بلال يفتتح موسم الفضائح ويتبرأ من آخر ألبوماته
    تاريخ المقال 30/05/2007
    لم يجد نجم أغنية الراي الشاب بلال مفرا من التوجه إلى القضاء الجزائري لاستصدار حكم قضائي بمنع تداول آخر ألبوم طرحته له شركة "لوف موزيك" للمنتج فتحي، حيث يرى بلال أن هذا الألبوم يسيء له ولجماهيريته التي ظل سنوات وسنوات يصنعها. "الشروق اليومي" اتصلت بالشاب بلال في مرسيليا وتكلمت معه ومع مدير أعماله "مصطفى زعراط" الذي أفادنا بكل التفاصيل حتى كتابة هذه السطور...

    وقال الشاب بلال إنه وبعد الكارثة قام بمخاطبة معجبيه عبر موقعه الرسمي على شبكة الانترنيت، حيث وجه بلال نداء إلى جمهوره بمقاطعة هذا الألبوم الذي سجله لحساب شركة "سان هاوس" للمنتج جيلالي العايدي سنة 2003، ليفاجأ بإنزال هذه الأغاني عام 2007 مع شركة أخرى هي "لوف موزيك"... وتساءل بلال على لسان إدارة أعماله ممثلة في السيد مصطفى زعراط عن جدوى طرح أغاني قديمة كانت تشكل موسيقيا مرحلة قديمة من مشواره الفني، ولم يجد تفسيرا لذلك سوى وجود نية الإساءة له ولتاريخه الفني، وهو ما يرجح نظرية المؤامرة حيث تداول الوسط الفني الوهراني في الآونة الأخيرة كلاما خطيرا جدا مفاده اتحاد مجموعة من كبار منتجي وهران من أجل إسقاط الشاب بلال على خلفية انفصاله عن منتجه السابق الذي يكون وراء هذه العملية برمتها، وهي الأخبار التي مازالت بحاجة إلى تأكيد.

    ومن هنا قام بلال برفع دعوى قضائية لدى مجلس قضاء وهران عن طريق محاميه "عباس.ع" ضد شركة "لوف موزيك" التي اشترت حقوق الألبوم من شركة "سان هاوس"، وجاء في عريضة الدعوى أن هذا الألبوم صدر بدون موافقة الشاب بلال ولا موافقة الديوان الوطني لحقوق التأليف "أوندا" وهو يحمل شعار شركة لا يوجد أي عقد بينه وبينها. وفي الحقيقة فإن عددا كبيرا من الفنانين باتوا في الفترة الأخيرة يعانون تحديدا من هذه القضية، لعل آخرهم الشابة جنات التي تفاجأت بصدور ألبوم قديم لها بمجرد أن تعاقدت مع شركة منافسة للشركة التي كانت تتعامل معها، ومن جهته قال مصطفى زعراط إن "أوندا" قامت مشكورة بوقف تداول شريط بلال في منطقة وهران وضواحيها، بانتظار تعميم القرار في الوسط والشرق الجزائريين، حيث مازال الألبوم يتداول بشكل عادي جدا.

    واختتم مدير أعمال بلال بالقول إن بلال في الوقت الحاضر لا يتعامل إلا مع شركة "ريدسون" وأن أي شركة تحاول إصدار أغاني لبلال ستقابل بالتصدي بكل الوسائل والسبل القانونية. تجدر الإشارة إلا أن الشاب بلال يعتبر حتى اليوم صاحب الألبومات الأكثر رواجا ومبيعا في كل الجزائر وهو المغني الوحيد الذي لم يتأثر بأزمة الكساد الذي يعيشها سوق الكاسيت في الجزائر.
    avatar
    younesBL
    WebMaster
    WebMaster

    Masculin Nombre de messages : 520
    Age : 27
    Localisation : CASABLANCA
    Respect des Normes :
    0 / 1000 / 100

    Réputation : 181
    Date d'inscription : 01/02/2006

    Re: spécial les nouvel article

    Message par younesBL le Dim 9 Sep - 13:38

    Ya3ték séha hamrawia Laughing rak dima 7adra
    avatar
    _mouaad_
    DRABKI
    DRABKI

    Masculin Nombre de messages : 85
    Age : 29
    Respect des Normes :
    0 / 1000 / 100

    Réputation : 0
    Date d'inscription : 31/05/2007

    Re: spécial les nouvel article

    Message par _mouaad_ le Dim 9 Sep - 17:16

    hamrawia = bantl7ouma yak khouya younes fort w fort w fort +infinis
    avatar
    Hamrawia
    Modérateur
    Modérateur

    Féminin Nombre de messages : 929
    Age : 101
    Respect des Normes :
    0 / 1000 / 100

    Réputation : -2
    Date d'inscription : 06/09/2007

    Re: spécial les nouvel article

    Message par Hamrawia le Lun 10 Sep - 1:46

    merci wladi hada gua3 bles encouragement ta3kom li foooooooort merci encort mouaad et younes Smile Embarassed Embarassed Embarassed
    avatar
    Hamrawia
    Modérateur
    Modérateur

    Féminin Nombre de messages : 929
    Age : 101
    Respect des Normes :
    0 / 1000 / 100

    Réputation : -2
    Date d'inscription : 06/09/2007

    Re: spécial les nouvel article

    Message par Hamrawia le Lun 10 Sep - 5:25

    Bilal > Hadi Hala






    Distribué par une major, Sidi Sidi, son premier album aux clins d’oeil latinos avait été accueilli avec enthousiasme. A la croisée du raï des faubourgs de l’ouest algérien, qu’il a pratiqué comme musicien accompagnateur dans les cabarets de la corniche oranaise, et de celui qui se développe depuis deux décennies en France en particulier, Cheb Bilal chante les désillusions de l’amour mais aussi la solitude de l’exil.
    Né en 1966 à Cherchell à l’ouest d’Alger, Bilal Mouffok grandit à Oran. Débarqué en France en 1989, ce fan de Hasni et de Nass el-Ghiwane poursuit ses classes à Marseille et à Nîmes où il réalise ses premiers enregistrements. Après nombre de cassettes à la diffusion confidentielle, c’est seulement en 1997 qu’El Ghorba wel Hem (L’Exil et le malheur) le fait véritablement remarquer. Deux ans plus tard, un tube, Ouled el-Horma (Les Enfants de la dignité), l’impose et lui donne notamment l’occasion de se produire en concert en Algérie.
    Voici Bilal de retour dans les bacs et sur scène avec un nouvel album arrangé par le vétéran Mohamed Maghni. Après l’avoir étrenné lors de son apparition du 11 juin au Zénith, en compagnie de Cheb Mami, Bilal a donné à entendre Hadi Hala, lors d’un second concert parisien, le 18 juin à l’Institut du Monde Arabe.



    En concert : 19 - 21 juillet 2007, Oujda / 1er Festival international du Raï



    avatar
    Hamrawia
    Modérateur
    Modérateur

    Féminin Nombre de messages : 929
    Age : 101
    Respect des Normes :
    0 / 1000 / 100

    Réputation : -2
    Date d'inscription : 06/09/2007

    Re: spécial les nouvel article

    Message par Hamrawia le Lun 10 Sep - 5:35

    cheb bilal , la relève du rai

    Inutile de vous demander de retenir le nom de Cheb Bilal, car il y a fort à parier qu’il sera bientôt l’une des grandes stars du raï. Il est jeune, plein de talent, bien entouré, tous les ingrédients sont là pour qu’il dure et s’installe confortablement auprès de ceux qui hier le faisaient rêver. Avec son album Sidi Sidi, Bilal joue déjà dans la cour des grands. Sans conteste.

    Dès le premier morceau de l’album, qui porte d’ailleurs le même nom, Bilal, auteur, compositeur et interprète, annonce la couleur. Violons, cuivres, basse, congas, derbouka, batteries, sa musique est placée sous le signe de l’orchestration. Elle remise au placard le sempiternel raï usiné au synthétiseur et rend au genre toute sa dimension.

    Métissage fidèle

    On sent une nouvelle force dans la musique de Bilal, un nouveau souffle. Commencez une simple musique à la derbouka et au violon, ajoutez-y une contrebasse et le feu d’une guitare gitane puis lâchez la voix de Bilal, vous obtenez, " Rak Mrid ", un tube à la fois riche et léger. Un nouveau raï. Un raï qui intègre les diverses influences de l’artiste sans trahir son identité profondément maghrébine. Il peut introduire un accordéon, un piano jazz, une basse funky ou une batterie dance, rien n’y fait, il reste toujours savoureusement enraciné dans sa propre culture.

    Car lorsqu’il chante, Cheb Bilal est définitivement plus à l’aise en arabe qu’en français. Sa voix profonde et claire, très juste sur les tempos, se coule parfaitement dans la musique. L’album est un incontournable de la nouvelle vague d’un raï moderne et contemporain et peut être même un futur classique. Pas d’hésitation à avoir.
    avatar
    Hamrawia
    Modérateur
    Modérateur

    Féminin Nombre de messages : 929
    Age : 101
    Respect des Normes :
    0 / 1000 / 100

    Réputation : -2
    Date d'inscription : 06/09/2007

    Re: spécial les nouvel article

    Message par Hamrawia le Lun 10 Sep - 6:34



    FESTIVAL DE TIMGAD


    Cheb Bilal top of the pop


    Timgad, acte 3. Il n’y a pas de « fumigènes » sans feu, cheb Bilel l’a bien prouvé. Le théâtre antique fut, le temps d’une soirée, totalement bouillante. Foule en délire et scènes de joie. L’enfant terrible du raï a mis tous ses talents ainsi que ceux de son groupe pour la cause.
    Le raï a son roi Khaled, son prince Mami, il a maintenant son général, car, crâne rasé, nuque épaisse et treillis conventionnel sont les caractéristiques de Bilel. Un général qui ne fait pas de politique. « Comme il a dit lui », « le jour où Bouteflika chantera Ouled Horma, je me lancerait en politique ». Le public aura droit au répertoire complet, de N’ti Omri, n’ti ma vie à Ouled Horma en passant par L’crédit habbesnah.
    avatar
    younesBL
    WebMaster
    WebMaster

    Masculin Nombre de messages : 520
    Age : 27
    Localisation : CASABLANCA
    Respect des Normes :
    0 / 1000 / 100

    Réputation : 181
    Date d'inscription : 01/02/2006

    Re: spécial les nouvel article

    Message par younesBL le Lun 10 Sep - 6:35

    Tbarkéllah 3lik Hamrawia Raki Mfar7na rabbi yfar7ék o lahla ykhattik 3lina o khlass
    avatar
    Hamrawia
    Modérateur
    Modérateur

    Féminin Nombre de messages : 929
    Age : 101
    Respect des Normes :
    0 / 1000 / 100

    Réputation : -2
    Date d'inscription : 06/09/2007

    Re: spécial les nouvel article

    Message par Hamrawia le Lun 10 Sep - 6:50

    cheb bilal une étoile éclatante au ciele du rai
    [url=javascript:window.close()][/url]


    Bilal Mouffok alias Cheb Bilal est né le 23 juillet 1966 à Cherchell, près d’Alger, mais passa toute sa jeunesse à Oran où il y a suivi les cours du conservatoire, il fut élevé par son grand-père, après le divorce des ses parents alors qu’il n’avait que 3 mois. Il s'initie à la musique en commençant par gratter sur la guitare de son frère.


    C’était un adolescent très sérieux, il sortait très peu, il déclare à ce propos « A Oran, je n’étais pas tellement branché raï. J’étais trop sérieux. J’avais dix-huit ans, on m’en aurait donné soixante ! Et jusqu’à maintenant, je n’aime pas les sorties, les boîtes. Il n’y a que lorsque je suis sur scène que je me sens bien ».



    Il se produit au début de sa carrière dans les mariages et les fêtes à Oran et ses alentours. Il forme le groupe El Ahouar dans les années 80 et remporte, en 1987, le premier prix d'un concours de chansons, il eu un certain succès mais qui ne dépassait pas la région de l’Ouest algérien.



    C’est en 1989, au moment de son arrivée dans la cité phocéenne, Marseille, comme seul bagages les nombreux textes qu'il a écrit, que l’idée de devenir un chanteur de raï reconnu a germée en lui, chantant de bar en bar, il s’est rapidement fait remarquer par la communauté algérienne qui en a fait une référence du genre, émue par son répertoire humaniste. « Marseille a été un tournant dans ma carrière. Elle a fait de moi ce que je suis. C’est devenu ma ville. Au début, ça n’a pas été évident. Je travaillais dans un petit bar, sans papiers. J’avais peur que la police débarque et m’expulse… » déclara t'il dans un interview donné à l’Humanité.



    En 1997 il a sorti sont première album "Babor Li Jebni" (Maudit soit le bateau qui m'a amené) avec l’aide d’un petit producteur, Editions Ouissem, dirigées par un Syrien, un vrais succès en Algérie, avec ses mots reflétant un vécu personnel et le quotidien infernal des autres sur fond d'exil et de solitude, il a su toucher un large public, et la chanson référence reste inévitablement Ghorba ou L'hem.



    Depuis Cheb Bilal est une référence du raï moderne , car on sent une nouvelle force dans sa musique, un nouveau souffle. Commencez une simple musique à la derbouka et au violon, ajoutez-y une contrebasse et le feu d’une guitare gitane puis lâchez la voix de Bilal, vous obtenez, " Rak Mrid ", un tube à la fois riche et léger. Un nouveau raï. Un raï qui intègre les diverses influences de l’artiste sans trahir son identité profondément maghrébine. Il peut introduire un accordéon, un piano jazz, une basse funky ou une batterie dance, rien n’y fait, il reste toujours savoureusement enraciné dans sa propre culture.



    Car lorsqu’il chante, Cheb Bilal est définitivement plus à l’aise en arabe qu’en français. Sa voix profonde et claire, très juste sur les tempos, se coule parfaitement dans la musique. L’album est un incontournable de la nouvelle vague d’un raï moderne et contemporain et peut être même un futur classique.
    avatar
    Hamrawia
    Modérateur
    Modérateur

    Féminin Nombre de messages : 929
    Age : 101
    Respect des Normes :
    0 / 1000 / 100

    Réputation : -2
    Date d'inscription : 06/09/2007

    Re: spécial les nouvel article

    Message par Hamrawia le Lun 10 Sep - 6:52

    merci younes w rana hna fi le forume pas + w khlasse Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing
    avatar
    Hamrawia
    Modérateur
    Modérateur

    Féminin Nombre de messages : 929
    Age : 101
    Respect des Normes :
    0 / 1000 / 100

    Réputation : -2
    Date d'inscription : 06/09/2007

    Re: spécial les nouvel article

    Message par Hamrawia le Mer 12 Sep - 9:01

    Le phénomène Bilal
    Il chante la jeunesse désœuvrée, le "hrig", les amours sans lendemain et la vie dans les prisons. Les jeunes des quartiers populaires l'adulent. Et ses chansons servent de slogans pour les spectateurs des équipes de foot. Plongée dans l'univers du raï de Bilal.




    Plus de 55 000 spectateurs lors de son passage au stade de la Casablancaise en 2004 pour participer à la « promo » de Maroc 2010. 160 000 fans venus de tous les quartiers de Dar Baïda au stade de Sidi Bernousi dans le cadre de la première édition du Festival de Casablanca. Les chiffres semblent surréalistes. Ils sont pourtant bien réels. De l'histoire des concerts de ce pays, jamais un artiste n'a pu rassembler une telle foule. Bilal l'Algérien a démontré, chiffres à l'appui, qu'il est la star de la jeunesse marocaine.

    La voix de la rue Pourtant, rien ne le prédestinait à devenir le Cheb populaire que l'on connaît aujourd'hui. Natif de Cherchel dans la banlieue d'Alger, il y a de cela 40 ans, Bilal Moufok grandit à Oran, loin de ses parents, élevé par son grand-père. « A 18 ans, j'ai formé un groupe, Awhar. Nous chantions les Ghiwane et Lemchaheb. On se produisait dans les soirées de mariage. Nous avons par la suite décroché le premier prix dans un concours musical à Alger. Et chacun a suivi son chemin », se rappelle Bilal. Il se spécialise dans le "Maghribi". Brahim Alami, Abdelwahab Doukali, Abdelhadi Belkhayat et Naïma Samih : Bilal chantait tout le registre de la chanson marocaine moderne. Jusqu'à ce qu'un jour un chef d'orchestre l'invite à faire une petite tournée à Marseille en tant que joueur de banjo. Nous sommes en 1989. « À la fin de la tournée, j'ai tout simplement refusé de retourner au bled », raconte Bilal avec amusement. Sans le sou et sans papiers, il se lance dans ce qu'il fait de mieux : la chanson marocaine. Il joue dans des cabarets et des bars pour pouvoir survivre tout en évitant les policiers qui traquent, à longueur de journée, les "harragas", ceux qui travaillent au noir. C'est alors qu'il réalise qu'il est beaucoup plus facile de gagner de l'argent en jouant du raï qu'en répétant l'ancien registre des Lemchaheb. « Au départ, je n'aimais pas du tout le raï. Après, j'ai utilisé la musique pour faire passer des messages. Et ça a marché », raconte-t-il. Il se dégote un producteur et lance en 1997 un premier album qui porte le titre significatif de "Lbabor Li jabni" (Maudit soit le bateau qui m'a amené) avec à la clé un hit, "El ghorba wal ham" (l'exil et le tourment). L'album, destiné au marché algérien, est un succès et se vend à près de trois millions d'exemplaires. Le style Bilal plaît parce qu'il se différencie des autres chanteurs de raï par une autre approche lyrique tout en prenant la peine de se faire comprendre par le plus grand nombre. « En fait, je voulais être un peu le porte-parole de la rue, parler de la réalité et du désespoir de notre jeunesse », insiste-t-il. Il ne dérogera jamais à cette règle. Les albums se suivent, et avec eux la confirmation de sa popularité. Il se produit dans toutes les grandes salles françaises de spectacle et signe un contrat avec une major, "Polydor". Son son se diversifie et d'autres instruments s'ajoutent à sa musique : violons, cuivres, congas, batteries et, bien sûr, l'inévitable synthétiseur.

    Bilal et karkoubi
    La popularité de Bilal chez la jeunesse marocaine rappelle celle d'un autre ténor du genre, tué par les islamistes au milieu de la guerre civile algérienne des années 90, Hasni, connu actuellement comme le "Marhoum" (le défunt). Son assassinat le 29 septembre 1994 a endeuillé la jeunesse maghrébine éprise de son romantisme sincère et sa musique simple, à la portée des goûts des jeunes désœuvrés. "Hasni et Bilal se ressemblent beaucoup. Ils ont une parfaite connaissance des problèmes des jeunes dans les quartiers pauvres des villes maghrébines », explique Adil Atta, responsable des tournées marocaines de Cheb Bilal. Sa musique est par contre souvent associée à la délinquance et à la consommation de psychotropes. Les chansons répétées par les milliers de fans du Wac et du Raja pour ne citer que les équipes casablancaises, sont pour la plupart inspirées du répertoire de Cheb Bilal. Un répertoire que ses fans n'hésitent pas à combiner au karkoubi. « La confusion vient des différentes interprétations des mots du chanteur. Bilal parle de fani, le périssable. Les jeunes comprennent fanid (psychotropes). Idem pour le terme "habbates" qui veut dire de l'argent. Alors que les fans l'interprètent comme comprimés », explique Adil. Ils sont plusieurs à penser que Bilal a fait de la prison, qu'il consomme de l'alcool et du hachisch. Mais tout cela n'est que pur produit de l'imaginaire d'une partie de son public. « Bilal est quelqu'un d'extrêmement humble, très modeste. Chaque fois qu'il est sollicité pour une cause humanitaire, il répond présent. C'est un fou du Maroc », assure Adil. Cela dit, les paroles de la star de raï peuvent avoir plusieurs sens. Dans une chanson, il chante "wladna habba, habba". Ce qui pourrait être un appel à la consommation du karkoubi. Alors que remis dans leur contexte, ces mots chantent les louanges de l'équipe nationale de football qui sait faire circuler un ballon sur le terrain. Ou encore "lhabbat idourilik chane" (les psychotropes te donnent de la valeur). Evidemment, Bilal parle de l'argent, pas du karkoubi. Enfin, il peut donner l'impression d'inciter à la délinquance quand il dit "Lhabs mayakhlaânache" (la prison ne nous fait pas peur). En tout cas pour Adil, « il ne faut pas coller les actes des fans à l'artiste parce que ce sont des actes propres à la jeunesse marocaine désœuvrée ». Lors de ses concerts, les jeunes se lancent sur les barrières pour espérer lui serrer la main. Certains se mutilent les bras pour témoigner de leur amour envers Cheb Bilal. Un acte désespéré qui en dit long sur le désenchantement de toute une jeunesse.
    avatar
    Bilalos
    Modérateur
    Modérateur

    Masculin Nombre de messages : 1291
    Age : 30
    Respect des Normes :
    0 / 1000 / 100

    Réputation : 3
    Date d'inscription : 25/07/2007

    Re: spécial les nouvel article

    Message par Bilalos le Mer 12 Sep - 10:46

    ili9 ngolek bli raki la reine ta3 had Forum, ohadi machi mojamala, c'est vraiment la verité. ya3tik sa77a khti Hamrawia, merci beaucoup 3la had sujet, 3jabni bezaf, rana toujours m3ak naktachfou 7ajat jdad 3la star ta3na Bilal, rebi inchallah i7afdek
    avatar
    Hamrawia
    Modérateur
    Modérateur

    Féminin Nombre de messages : 929
    Age : 101
    Respect des Normes :
    0 / 1000 / 100

    Réputation : -2
    Date d'inscription : 06/09/2007

    Re: spécial les nouvel article

    Message par Hamrawia le Mer 12 Sep - 11:16

    merci bilalo c toi le roi bedrafa ta3ak Smile

    Contenu sponsorisé

    Re: spécial les nouvel article

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Ven 20 Oct - 6:32